L'ambassadeur du Rwanda en RDC Vincent Karega, menacé d'expulsion !

L'ambassadeur du Rwanda en RDC est très certainement dans de beaux draps après que plusieurs mouvements citoyens de la Lutte pour le Changement (Lucha) revendiquent son expulsion. Accusé d'être un "révisisionniste, Vincent Karega est désormais déclaré persona non grata en RDC. Ainsi donc, les mouvements citoyens Lutte pour le Changement (Lucha) ainsi que Filimbi appellent à la manifestation ce vendredi 4 septembre afin d’exiger l'expulsion de l'ambassadeur du Rwanda. 

"Nous demandons au gouvernement congolais d'expulser sans délai l'ambassadeur Vincent Karega en signe de protestation contre l'attitude insultante de ce dernier" Peut-on lire sur le communiqué de la Lucha. Pour cette dernière, l'ambassadeur aurait une grande implication un massacre de civils perpétré en 1998 à Kasika (Sud-Kivu) dans l'est de la RDC. Les protagonistes déplorent "l'attitude révisionniste des autorités rwandaises, leur mépris sans pareil envers les victimes de leurs crimes".

Décidés à avoir gain de cause, les mouvements d'indignation ont déjà lancé la pétition à travers le hashtag: #ExpulsezVincentKarega. Les hostilités ont été déclenchées lorsqu'il y'a quelques semaines, un internaute avait déclaré sur twitter: "24 août 1998, massacre de Kasika (au Sud-Kivu). Des militaires rwandais tuent sans relâche plus de 1.100 personnes, brûlant des villages entiers sur un trajet de 60 km, de Kilungutwe à Kasika".

Informé de cette déclaration, l'ambasseur a retweeté en apportant sa réponse: "Incohérence flagrante entre image et histoire. Narratif simpliste pour des accusations graves. Accuser sans évidence s'appelle calomnie. Villages sans noms, 1100 morts avec deux noms. Circonstances de crimes et identité des criminels non dévoilée. Accusation ou propagande? ".

Commentaires